Album David Krakauer

(2015) CD et « en ligne »

DAVID KRAKAUER PLAYS GRECO CASADESUS

L’origine de cette belle aventure est étroitement associé à la série réalisée par William KAREL et Blanche FINGER, « Jusqu’au dernier », qui raconte en 8 épisodes l’entreprise d’anéantissement des Juifs d’Europe. Soixante-dix ans après la libération du camp d’Auschwitz, ce documentaire diffusé dès 2015 sur plusieurs chaînes a pour ambition d’explorer une histoire qui s’enracine avant même le début du XXe siècle et se déploie aujourd’hui encore.

En écoutant les maquettes de ma musique, les producteurs (Zadig Productions) souhaitèrent y associer la contribution du clarinettiste américain David Krakauer, virtuose incontesté du style klezmer. Mais quelques jours précédant l’enregistrement, les réalisateurs firent part de leur souhait d’exempter dans la musique de leur film toute sonorité de clarinette qu’ils considéraient ici comme trop poignante, trop pathétique. Il fut alors décidé que la dizaine de musiques que j’avais composées pour David Krakauer (mais inspirées par le sujet du film) constituerait un album autonome.

La clarinette de David a un son très particulier et transmet une énergie considérable associée à une forte émotion. Il m’a fallu doser mes intentions pour à la fois permettre à David d’exprimer l’intensité que son souffle dictait tout en préservant un minimum de pudeur, de réserve, de retenue.
David a transposé au-delà de toutes mes espérances l’âme de ma musique en évoquant à la fois l’intime des souffrances et le cri de l’infini.

Un concert exceptionnel consacré à David Krakauer fut organisé par France Musique en (diffusé le 18 février 2015), concert au cours duquel David interpréta Klezmer Lament accompagné par le quatuor Ellipse.

The Gréco’s music is absolutely heartwrenchingly beautiful and strikes the perfect tone.‎
It’s also the perfect fit for my style and sound.

La musique du Gréco est absolument belle et déchirante tout en sonnant avec justesse !
Elle convient idéalement à mon style et à ma sonorité. Bravo, bravo !!!!!

David Krakauer

Revenir en haut de page